RACING COLOMBES : le "reportage" qui agace

Publié le

Tous les mois le conseil général des Hauts-de-Seine publie une revue, assez bien faite, appelé « HDS.mag », le magazine du conseil général.

Surprise en première page du numéro de novembre : une photo de nos rugbymen avec en titre « racing métro 92 : retour en haut de l’affiche. Avec Chabal et Nallet, le Club des Hauts-de-Seine retrouve l’élite et de grandes ambitions ».

Ce nom de « club des Hauts-de-Seine » me met un peu mal à l’aise.

Impression confirmée en pages intérieures (6 pages quand même !)

-          Colombes est à peine mentionnée : dans le premier paragraphe, pour glorifier la construction de la « tribune nouvelle » qui a porté la capacité du stade de Colombes à 14.000 places. Et une autre fois dans l’interview de Cyrille Déchenoix, conseiller général d’Asnières sud, délégué aux sports (et dont j’ai pu apprécier la pertinence de vue… mais aussi la volonté de ne pas faire de vague), qui mentionne la participation de joueurs du racing lors de l’inauguration … du collège Paparemborde à Colombes !
Bref, la ville n’existe pas : ses supporters, ses habitants, ses élus…. Pffff exit tout cela

-          L’interview du Président Lorenzetti est un modèle du genre, surtout le passage sur la construction d’un nouveau stade :

Extraits :

·         « je pense que chaque club doit être propriétaire de son stade »

·         « notre projet consiste à ériger un satde de 32.000 places en configuration rugby, avec un toit rétractable afin de pouvoir accuillir 40.000 personnes pour des concerts ou des spectacles »

·         « nous avons trouvé un terrain à la Défense, celui des Bouvets, qui fait l’unanimité »

·         « nous avons obtenu l’accord des mairies concernées »

Résumons : « Colombes » ? C’est quoi. Pas un mot sur notre ville. « Unanimité » ? Y compris le maire de Colombes ? Bravo ! On demande au maire de Puteaux et à celui de Paris s’ils sont d’accord ? Chiche ?

Et la suite et à l’avenant à la question « finalement votre stade ne figurait pas dans les dossiers de candidature pour l’Euro 2016. Etes vous déçu ? » M. Lorenzetti répond : « nous nous y attendions. (mais ça) ne sera en rien un frein à l’avancée de notre projet ». Alors là je ne comprends plus rien : le stade qui figurait dans la short list et qui n’a pas été retenu c’est… Yves du Manoir ! Lorenzetti a des projets pour Yves du Manoir ? Le raser ? En faire un programme immobilier ? ou bien il se lance dans le basket ?

Bref, un bel article de propagande, qui souligne bien qu’entre le conseil général et le président du racing, c’est l’amour fou… au point d’en oublier quelques réalités dérangeantes !

Une belle incitation à poursuivre notre combat pour le maintien du Racing à Colombes !

 

 

Publié dans Stade Yves du Manoir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
<br /> Bon, c'est quand même le racing métro 92, et pas racing metro 92700.<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Heureusement qu'il y a le Midi olympique qui, annonçant LE derby francilien du samedi 21/11 entre le Racing-Métro 92 et le Stade français, cite trois fois le nom de notre bonne ville de Colombes !<br /> <br /> <br />
Répondre
O
<br /> Bonsoir, et 32.000 fois oui, cet article met met mal à l'aise; ce que j'y ai trouvé très regrettable, c'est l'absence de Colombes dans ces colonnes; depuis la bascule politique, Colombes est mise<br /> sur la touche : est-ce du fait de la couleur politique du Maire ? Quid des colombiens eux-mêmes ?<br /> Vraiment, je trouve que nous ne sommes pas défendus, pas écoutés, pas représentés ?<br /> La politique a des logiques que, parfois, j'aimerai elle oublie.<br /> <br /> <br />
Répondre