devoir de mémoire

Publié le

Dimanche avait lieu la traditionnelle cérémonie de commémoration de la libération de Colombes.  On peut penser ce qu’on veut de l’idée de défiler un 24 août à la plus grande stupéfaction des passants qui se demandent ce qu’on est entrain de faire (de ce point de vue, le 14 juillet ou le 11 novembre, c’est plus facile)… Mais le principe de marquer formellement cette date est importante : le blog du MoDem a retracé les derniers jours de l’occupation (La vie à Colombes Le blog du MoDem-Colombes). J’ai beaucoup aimé aussi le discours, très instructif de Mme Chantal BARTHELEMY-RUIZ 16e adjointe au maire,  Déléguée aux anciens combattants,qui nous a permis de nous rafraîchir la mémoire (c’est un euphémisme) sur les Résistants Colombiens, tombés les derniers jours avant le départ de l’occupant.  Des gens très « divers », pas tous des « héros en puissance », mais dont la vie bascule parce qu’à un moment ils font un choix, qu’il serait vain d’imaginer facile.  Nous pouvons nous en inspirer dans les situations – heureusement moins violentes- que nous vivons.

Plus dramatique encore, la commémoration de la rafle du VELD’HIV  le dimanche 20 juillet  a fait l’objet d’une cérémonie très poignante, devant la plaque commémorative rue Henri Barbusse, en présence de nombreux Colombiens et avec  des associations Colombiennes, dont  l’association fonds mémoire d'Auschwitz – AFMA qui organise régulièrement des déplacements dans ce camp de concentration pour les élèves des établissements du nord du département. Une occasion de faire réfléchir sur la tolérance et l’acceptation de l’autre qui est bien utile aujourd’hui. Dommage que cette cérémonie n’ait pas réuni plus d’élus…

Plus largement, il faut s’interroger sur l’information des Colombiens : ces manifestations font l’objet d’affichages administratifs, mais qui les lit ? L’utilisation de « Colombes notre ville » est également intéressante, mais pourquoi ne pas mieux utiliser les outils internet ? Le blog du MoDem l’avait fait (http://modem-colombes.over-blog.com/article-21019987.html) mais essayez de taper « libération de Colombes » ou « rafle du vel d’hiv » sur le site de la mairie….

 

 

 

Publié dans Ville de Colombes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Merci pour vos commentaires positifs de ma courte intervention lors de la commémoration de la libération de Colombes. Lors des cérémonies, j'essaie en effet d'équilibrer avec les style des autres discours, dont les objectifs sont souvent soit de faire oeuvre d'historien généraliste en rappelant à notre mémoire collective l'action des engagés dans les combats , ce qui est le rôle des asso d'anciens combattants ou de déportés, soit, ce qui est plutôt la mission du Maire, d'élargir la réflexion pour éclairer notre regard sur le monde aujourd'hui. Je tente pour ma part à chaque fois d'apporter un angle très concret,en faisant "vivre" les événements, en lisant un texte écrit par un anonyme ou une grande voix qui a vécu l'événement, ou en proposant un moment d'émotion vraie avec une participation d'une chorale de la ville. Je ne désespère pas de donner envie à un plus grands nombre de colombiens de se joindre à nous lors de ces cérémonies ... aux élus bien sûr dont je déplore -et en particulier ceux de l'opposition- qu'ils soient aussi peu représentés, mais aussi à des habitants jeunes ou moins jeunes qui trouvent ces rassemblements justement un peu trop cérémonieux.Nous préparons avec les associations d'Anciens combattants et d'autres associations culturelles de la ville une belle fête (le mot est choisi à dessein) qui associera les générations pour le prochain 11 Novembre , 90 anniversaire de la fin de la guerre de 14/18.J'ai pris aussi bonne note  de votre remarque sur le manque de lisibilité de ces infos sur le site de la ville. Nos collègues de la com opèrent une refonte des outils d'infos ; ils ont commencé avec le magazine d'infos municipales qui va être dès fin septembre rajeuni, redynamisé et ensuite, on s'attaquera au site, et là, il y a un très gros travail car il était conçu jusqu'ici comme un journal papier et nous devons lui faire subir une vraie reconstruction pour qu'il devienne un site interactif. Comptez sur moi pour intervenir, le moment venu pour veiller à rendre plus lisibles certaines infos. Ce sera pour le début 2009 sans doute.
Répondre
L
<br /> Merci Chantal<br /> évidemment je ne me reconnais pas dans la critique sur les conseillers absents aux manifestations  ;-)<br /> et puisque vous êtes trop bien élevée pour le faire, permettez moi d'ajouter le lien avec l'article de votre site qui donne les précisions attendues ! (c'est un peu long mais je ne sais pas faire<br /> autrement !)<br /> http://ondiraitlesud.typepad.fr/on_dirait_le_sud/2008/09/de-ren%C3%A9-l%C3%A9g%C3%A9-%C3%A0-lagent-sarre-les-victimes-de-larm%C3%A9e-allemande-durant-la-lib%C3%A9ration-de-colombes.html<br /> <br /> <br />
C
je ne sais pas si on peut réellement faire un parallèle entre les deux événements, mais je vous félicite pour votre participation à ces commémorations. quand vous écrivez qu'il y avait peu délus, je crois qu'il faut surtout dire qu'il y avait peu d'élus DE L'OPPOSITION ! peut être vous êtes vous senti un peu seul, non ?
Répondre
C
Merci Laurent pour cet excellent compte-rendu dont cette phrase me plaît bien : "Des gens très « divers », pas tous des « héros en puissance », mais dont la vie bascule parce qu’à un moment ils font<br /> un choix, qu’il serait vain d’imaginer facile.  Nous pouvons nous en inspirer dans les situations – heureusement moins violentes- que nous<br /> vivons." Associée au sujet que j'avais eu à l'épreuve de philo au bac : "Un peuple sans mémoire peut-il être libre ?", ça peut aider à se donner une ligne de conduite au quotidien. Certes, ce n'est pas toujours facile de s'y tenir tous les jours (nous ne sommes que des êtres humains et sommes par essence même faillibles) mais cela n'enlève en rien l'estime que nous devons nous porter, les uns les autres, quand bien même parfois des chemins se croisent et parfois ils s'écartent... ;-) (re) Bonne rentrée ! 
Répondre